La période actuelle est propice aux transactions en bitcoin puisque l’intérêt est grandissant pour cette nouvelle monnaie. Cela implique un plus grand nombre de transactions et par la même un plus grand nombre d’arnaques.

Le tiers de confiance (ou « escrow » en anglais) est une personne physique ou morale tierce qui intervient entre le vendeur et l’acheteur afin de sécuriser une transaction pour les deux parties.

Escrow ?

Si vous n’êtes pas trop anglophone, vous serez peut-être surpris, voire méfiant en voyant le terme « escrow » proposé ici et là. Pourtant c’est bien la traduction de ce que l’on appelle un « tiers de confiance » dans la langue de molière. Ainsi, si quelqu’un vous propose de passer par un « escrow » pour la vente, ne fuyez pas.

L’utilité d’un tel service est grande quand on sait que beaucoup de moyens de paiements disposent de sécurité dite de « charge back », qui permet d’annuler un paiement et de retrouver son argent même après que celui-ci ait été envoyé au destinataire. C’est le cas par exemple de Paypal, ou de la plupart des cartes bancaires.

Utiliser un tiers de confiance permet de procéder avec des moyens de paiements sans charge back comme le Bitcoin, mais alors, comment être sûr de recevoir ses bitcoins après avoir fait le virement ?

C’est la que le tiers de confiance intervient, pour sécuriser la transaction en général en échange d’une commission fixée à l’avance.

Le processus devient donc par exemple le suivant : le vendeur donne ses bitcoins au tiers de confiance, l’acheteur envoie son paiement (virement bancaire par exemple), et une fois que le vendeur confirme avoir reçu l’argent, le tiers de confiance transfère les bitcoins à l’acheteur.

Le tiers de confiance prendra dans la plupart des cas une commission basée sur un pourcentage du montant de la transaction, avec parfois un montant minimum. Ces frais sont pris en charge soit par l’acheteur, soit par le vendeur, la décision étant en général prises lors de la négociation.

Par définition, il faut que vous ayez plein confiance en votre « escrow » : ce dernier doit avoir une réputation établie. Ne faites pas appel à un tiers de confiance que personne ne connaît.

Si vous cherchez un tiers de confiance nous pouvons vous diriger vers des personnes dignes de ce nom, n’hésitez pas à nous contacter.

Partager
Article précédentBitcoin vs fiduciaire vs Or – #2 : durabilité
Article suivantBitcoin vs fiduciaire vs Or – #3 : portabilité
Maxime, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin. Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

Une réaction

  1. Il y a un hic si le vendeur et un fraudeurs et dis qui la pas reçus le virement le tiers de confiance a pas le choix de rendre les bitcoins car impossible pour celui si de vérifié sur les comptes bancaire d’ailleurs il n’en a pas le droit, donc il y a toujours un risque de se faire avoir que se soit acheteur ou vendeurs, même si l’acheteur produis la copie du virement qui peut être totalement bidon falsifier avec n’importe quelle logiciel pao donc le mieux c’est de trouver un tiers de confiance qui bloque les fonds des 2 coter argent et bitcoin et la seulement l’échange et possible, seulement la c’est très difficile car, c’est le domaine des banques et les états veille à cela, une autre solution trouver des particuliers qui accepte de faire tiers de confiance moyennant commission mais bon un moment donner le banquier risque de le balancer au fisc ou l obliger à passé en compte pro avec tout le tra la la rcs enregistrement aux impôt demande autorisation a la banque de France enfin tout une histoire et pire accepter les annulations frauduleuse de virement ect sa un cout un un gros risque pour le tiers, et surtout une gestion de malade .

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom