Si vous vous intéressez un peu au Bitcoin, vous savez déjà qu’il existe des centaines d’autres monnaies décentralisées basées sur la même idée : les différences se trouvent en général dans l’algorithme de cryptage ou le nombre d’unités générées à terme (21 millions de bitcoins par exemple, dans l’état actuel du logiciel). Mais pour beaucoup d’investisseurs, amateurs ou éclairés, le Bitcoin serait déjà au top (ou pas loin) et les chances d’obtenir un retour sur investissement aussi impressionnant que les 3 dernières années seraient fortement réduites. Pour moi cette analyse est erronée, mais tentons de vous trouver quand même une autre monnaie décentralisée, peu chère, et qui pourrait à son tour connaître des envolées aussi impressionnantes que le Bitcoin, l’Ethereum ou encore le Litecoin. En d’autres mots : dans quelle altcoin pourriez-vous investir ?

Quelle autre monnaie s’échange aujourd’hui pour environ 1 euro ?

Si l’on veut avoir des chances de faire de grosses plus-values, il faut partir du plus bas possible, non ? Mais pas trop quand même ! Il ne faut pas risquer d’investir dans quelque chose qui vaut moins d’un euro, selon moi. Le conseil vaut ce qu’il vaut, mais je crois que j’ai assez d’expérience dans l’investissement en altcoins pour qu’il puisse au moins être pris au sérieux par vous, lecteur. Donc il faudrait investir dans une monnaie dont le cours se situerait aux alentours d’un euro. Selon les cours actuels disponibles sur Coinmarketcap.com, il en existe plusieurs et parmi elles : le Namecoin (NMC), le Shift (SHIFT), le Ubiq (UBQ), le Peercoin (PPC) etc.

Quelle autre monnaie a été créée peu de temps après le Bitcoin ?

Le souci des altcoins c’est que très souvent elles sont créées par quelques personnes qui n’ont pour but que de s’enrichir à très court terme. En gros tu lances une nouvelle monnaie décentralisée en changeant deux variables dans le code originel de Bitcoin, c’est à dire concrètement le nom et le sigle, et tu balances la nouvelle sur un forum spécialisé comme bitcointalk.org. Si tu fais un truc propre tu seras crédible et des gens te suivront (entendez par là que les possesseurs de matériel de minage mettront une partie de leurs ressources dans votre réseau, dans l’espoir là aussi de se faire du blé à court terme). Toi évidemment comme t’es le créateur de l’altcoin tu as préminé des milliers d’unités avant de permette aux autres d’en faire autant. Une fois qu’on t’as un peu suivi et que ta monnaie est minée, tu vas contacter une place de marché ou deux pour leur demander d’inclure ta nouvelle monnaie dans leurs tables, pour permettre aux gens de l’échanger contre d’autres valeurs (rien de plus simple, suffit de lui donner une partie de ton capital ou de lui ouvrir un accès au préminage).

Résultat, quand ta monnaie devient échangeable et grâce à l’effet d’annonce, ton cours monte et tu revends petit à petit contre des monnaies plus stables, plus connues avant que le cours ne s’effondre définitivement. En partant de ton altcoin moisie dont tu possèdes un stock gigantesque, tu arrives à sortir quelques bons petits paquets de litecoins, bitcoins, ou mêmes des devises classiques.

Du coup pour investir il faut une monnaie sérieuse, qui existe depuis plusieurs années et dont les volumes d’échanges sont, si ce n’est stables, au moins existant depuis longtemps. Là encore on a du choix, la seconde monnaie décentralisée a été créée 2 ans après sa grande soeur, le Peercoin lui a vu le jour en 2012.

Quelle autre monnaie se mine avec un matériel abordable ?

Investir dans une crypto-monnaie c’est aussi possible par ses propres moyens, par le minage. Quand t’as pas trop de moyens financiers le minage te permet concrètement de dépenser de l’électricité en lieu et place d’argent, reste à voir comment tu te procures ton courant…

Le Bitcoin se mine avec des puces spécialement créées pour résoudre des calculs basés sur l’algorithme SHA-256, ces puces sont les plus répandues. Il va donc de soit que ce sont aussi celles qui sont les plus accessibles tant au niveau des stocks que du prix. Sur eBay, Leboncoin, les petites annonces ou les forums spécialisés, il est facile de se procurer du matériel pour générer du bitcoin (de quelques dizaines d’euros pour des clés de minage USB par exemple, jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour du matos un peu plus sérieux comme des Antminers de chez Bitmain, référence dans le domaine). Commencer à miner votre crypto-monnaie SHA-256 vous-même est simple et rapide.

Certains me parleront du SCRYPT et je dirais oui, mais non.

Les altcoins qui sont elles aussi basées sur du SHA-256 et qui n’en sont pas à des niveaux de difficulté nécessitant des moyens matériels énormes : le Namecoin, le Devcoin, le Peercoin, etc.

Oui, c’est mon wallet.

Quelle monnaie est adaptée au long terme ?

L’un des soucis qui inquiète le plus les acteurs du Bitcoin ce sont les frais de transaction qui ne font que croître à mesure que le réseau et la difficulté grandissent. Chaque transaction nécessite, pour être validée, une récompense (une « fee ») de plus en plus élevée à ceux qui mettent leurs ressources pour faire tourner le réseau. Sans cette petite taxe les paiements prennent du temps, parfois des jours, et c’est un problème quand on parle de monnaie décentralisée et électronique. Ce qui au début faisait partie des arguments en faveur de la monnaie décentralisée devient (on n’y est pas encore mais on se dirige droit dessus) l’un de ces pires défauts. Pour modifier le protocole Bitcoin et palier à ce problème, ou les futurs, il faut modifier le code source et surtout que ces changements soient acceptées par une majorité du réseau, c’est ce qui a eu lieu en août dernier et qui s’est soldé par une scission de la monnaie, un dédoublement de la blockchain avec d’un côte le Bitcoin (modifié) et de l’autre le Bitcoin Cash, protocole initial.

Quelle monnaie ne prévoie pas de limite d’unités sur le long terme, tout en prévoyant une régulation mathématique de l’inflation, et quelle monnaie propose plusieurs méthodes de preuve de confiance (sans m’étaler sur le sujet parce que c’est tendax pour tout comprendre, on entend par là les méthodes qui permettent de prouver au réseau que vous êtes bien celui que vous prétendez être, propriétaire d’un clé privée, détenteurs d’unités de comptes, en gros que vous avez toute autorité à faire ce que vous êtes en train de faire sur le réseau) et qui, selon moi, est moins rigide pour s’adapter aux futur ? Le Peercoin.

Et donc, dans quelle monnaie devrais-je investir ?

Si vous avez lu le dernier paragraphe, la réponse est le Peercoin. Selon moi (encore une fois ici je veux bien que vous compreniez que c’est un avis personnel basé sur l’expérience d’une seule personne et qu’elle ne fait consensus que dans la tête de celle-ci, mais si vous avez tout lu à priori vous devriez pas être totalement en désaccord avec ça) le Peercoin a toutes les chances de devenir dans les années à venir, une monnaie décentralisée alternative (une altcoin) super intéressante en terme de retour sur investissement. J’en ai acheté il y a plusieurs années déjà, j’en ai miné un grand nombre, j’en achète un peu de temps en temps quand j’ai un peu de budget qui se libère et je suis convaincu que cette monnaie me paiera la maison de mes rêves sur les côtes bretonnes d’ici 10 ans au maximum.

Je passe les autres avantages tels que la génération d’unités grâce au « Proof of stake/time » fonctionnant pour faire simple un peu comme le taux d’intérêt d’un livret d’épargne, le nombre de pools de minage très important qui facilite la mise en place du minage, le volume des échanges qui reste suffisamment élevée depuis le début, sa présence sur près d’une trentaine de plateformes d’échanges etc.

Aujourd’hui le Peercoin s’échange pour environ $1.40 sur des plateformes comme Wex, anciennement BTC-e, et elle est techniquement très proche du Bitcoin tout en améliorant quelques-uns de ses points faibles. C’est définitivement la monnaie sur laquelle j’ai misé, je mise et je miserai.

Ma réponse : le Peercoin.

Note : dans les monnaies décentralisées comme dans tous les produits d’investissement, n’investissez que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

Partager
Article précédentPhishing en cours : Blockchain.info
Article suivantCoinmama ou comment acheter facilement Bitcoins et Ethereum avec une carte bancaire

Maxime, aka votre « Conseiller » sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D’abord intéressé par la technologie, du minage à l’unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l’utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin.
Dons BTC : 1Maxime5w2BGvorFG2BRtU9JjPomMfgaJ5

5 réactions

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom