Les monnaies électroniques sont ce qu’on pourrait appeler la monnaie de demain. Elle commence à disparaître peu à peu, l’époque où il est possible de traîner avec des billets de banque. À ce titre, le crypto euro est la monnaie électronique de référence en Europe. La Banque centrale européenne explique que c’est une forme électronique de monnaie qui permettra à tous d’effectuer des opérations rapidement. De plus en plus de pays, dont l’Italie, font donc plus d’efforts afin d’adopter au plus tôt cette nouvelle monnaie.

Les banques italiennes comptent profiter du crypto-euro

Les banques italiennes, à travers l’Associazione Bancaria Italiana (ABI), ont entrepris de se pencher sur les monnaies électroniques. Ainsi, elles comptent développer une devise numérique qui facilitera les opérations interbancaires et les paiements transfrontaliers.

Le raccourcissement de la période d’exécution du Blockchain au travers de la Blockchain Coda a permis de véritablement optimiser les transactions interbancaires. Ceci a fini de convaincre les autorités italiennes d’investir à fond sur le crypto euro, parce que celui-ci favoriserait une meilleure gestion des risques de change et des taux d’intérêt.

Pourquoi adopter les crypto-euros ?

 

La zone euro est dans ce qu’il conviendrait de qualifier de “zone de turbulence”. Cette dernière est provoquée par les transactions interbancaires qui sont de plus en plus délicates. En effet, les échanges entre les banques centrales des États européens créent un déficit constant. Pour faire simple, lorsque deux pays font des échanges, l’un affiche un déficit vis-à-vis de l’autre à cause de l’euro, parce que ce dernier est trop puissant pour que le pays maintienne ses parts de marché à l’exportation. Et dans le cas où le pays n’exporterait pas un produit propre à lui, il s’expose à la concurrence des autres.

Ainsi, la banque centrale du pays voit sa dette grandir sur l’ardoise que les pays de l’euro ont l’un envers l’autre (TARGETT II). Par ailleurs, si chaque pays avait sa monnaie, il y aurait forcément une faiblesse de l’une par rapport à l’autre, ceci en fonction de la puissance des échanges de ces deux États. L’idéal serait donc d’adopter une crypto monnaie européenne qui facilitera les échanges et atténuera les disparités entre les États.

L’Italie profite d’une faille du système

En septembre 2019, la Banque Centrale européenne a adopté le tiering, un dispositif qui allège le coût des taux négatifs pour les banques.

À la base, celui-ci permettait d’économiser des dizaines de milliards par an. Mais là, c’est la théorie. De façon pratique, ce nouveau dispositif visait à réduire la taxe que payaient les banques lorsque celles-ci déposent leurs excédents de liquidité à la BCE. L’objectif premier de cette manœuvre était de favoriser les prêts entre banques. Mais c’est surtout un système qui favorise les banques des États qui déposent de gros montants.

 

Toutefois, l’Italie avec un dépôt plus faible profite également de ce système. Il consiste en fait pour les banques à déduire de leurs réserves excédentaires en compte courant six fois le montant des réserves en taux obligatoires. Or pour les banques italiennes, le montant des réserves en taux obligatoires dépasse l’encours de leurs réserves excédentaires. Pour ces institutions financières italiennes, il s’agissait alors de déplacer les fonds sur la facilité de dépôt et de les mettre sur les comptes courants. En utilisant cette méthode, les banques italiennes ne payent plus de taux négatif, parce que le montant total sur le compte courant est inférieur à l’exemption totale.

Avec la crypto-euro, l’Italie pourrait plus facilement mener cette opération pour ainsi réduire considérablement les taux négatifs à payer. Par effet de causalité, les banques italiennes seront encore plus productives et plus puissantes.

Vous savez désormais tout sur les raisons qui ont poussé les banques italiennes à opter sérieusement pour le crypto-euro.

Partager
Article précédentOuvrir un portefeuille Bitcoin en 5 minutes en 2021
Article suivantLa SEC poursuit Ripple pour vente illégale de XRP
Jacky Giang
Jacky, aka votre "Conseiller" sur achat-bitcoin.fr est un early adopter du Bitcoin depuis 2011. D'abord intéressé par la technologie, du minage à l'unité de compte, il a passé de très longues heures à en apprendre plus sur la blockchain et le principe de monnaie décentralisée. Habitué des places de marché et de l'utilisation des crypto-monnaies, je souhaite par ce site Internet aider à la démocratisation des monnaies comme le Bitcoin, Litecoin ou Peercoin.

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom