Le futur de la cryptomonnaie était au cœur des discussions ayant eu lieu récemment au Forum Économique Mondial (FEM). Dans un rapport sorti à l’issue des assises, il est dit que la monnaie numérique a de beaux jours devant elle. Le forum a, par ailleurs, mis sur pied un consortium dans ce cadre.

La cryptomonnaie, une monnaie qui a de l’avenir

Les cryptos sont performantes. Elles peuvent engendrer de nouveaux marchés ainsi qu’une nouvelle valeur d’échange. Ces monnaies créent aussi de nouveaux outils sociaux, politiques et économiques. En effet, le rapport du Forum Économique mondial (FEM) est tout à fait positif en ce qui concerne la cryptomonnaie. Et c’est l’examen de plusieurs cryptos qui ont mené l’assemblée à cette conclusion. Cette dernière s’est intéressée au Bitcoin, au Ripple, au Litecoin, au Tezos et à l’Ethereum.

Ces monnaies numériques pourraient offrir, d’après le forum, plusieurs possibilités dans l’avenir. Elles peuvent faciliter les transactions entre banques et les paiements transfrontaliers. En outre, elles permettront de réduire le nombre d’accords devant être établis. Selon le FEM, les cryptos peuvent, par ailleurs, contribuer à l’amélioration de la transmission et de la communication des données financières. De ce fait, elles participent à la réduction des problèmes de traçabilité de l’argent liquide.

Pour appuyer sa thèse, le forum a pris l’exemple du fonds crypto de l’Unicef. Il s’agit d’un fonds mis sur pied avec les Nations unies. L’organisme international a investi actuellement 1 225 Ethereum et des Bitcoins dans des startups de huit pays.

Le forum a également mis en exergue le rôle important que jouent ces technologies nouvelles. Il a principalement évoqué les cas de la blockchain et de l’utilisation possible de la monnaie fiat électronique. La blockchain a été utilisée par le World Food Program pour fournir de la nourriture à des milliers de réfugiés en Jordanie. Le montant de l’aide octroyée est de 23,5 millions de dollars. Le WFP a pu se passer des systèmes bancaires traditionnels et de leurs frais grâce à la blockchain.

Un consortium créé pour encadrer tout de même l’univers de la cryptomonnaie

Les discussions au FEM se sont aussi élargies aux moyens à mettre en œuvre pour avoir une meilleure compréhension et gestion de ces monnaies numériques. À cet effet, le forum a annoncé la création d’un comité sur les cryptomonnaies.

Ce comité sera composé d’acteurs publics, privés et des acteurs de la société civile. On y trouve donc des entreprises de grande notoriété, des établissements financiers, des représentants de gouvernements, des universitaires, des Organisations Non Gouvernementales (ONG), des experts techniques ainsi que des membres FEM.

Ce sont ces personnalités qui se pencheront sur les premiers textes à partir desquels sera composée la réglementation « innovante » sur les cryptomonnaies. Le comité ainsi créé sera dirigé par Meltem Demirors, le chef stratégique de CoinShares. Il sera également codirigé par Cuy Sheffield, le responsable crypto de Visa.

Le consortium public-privé international aura pour but d’identifier les nouvelles opportunités et les risques qui en découlent. Selon Sheila Warren, responsable de la blockchain, des données et actifs digitaux au FEM, le but du FEM est aussi de préparer convenablement la venue des cryptos sur le marché. Ainsi, tout le monde pourra profiter de leurs avantages.

D’ailleurs, le rapport émanant du forum est considéré comme une « boîte à outils » devant éclairer les décideurs. Le document fournit des conseils et des informations aux secteurs commerciaux. Il met en exergue la façon dont chacun pourrait procéder pour sortir une monnaie numérique.

Il convient de dire que le rapport du Forum Économique Mondial est élogieux en ce qui concerne l’avenir des cryptomonnaies. Tous sont aussi d’accord pour un encadrement sérieux de ces monnaies numériques. Des monnaies numériques dont la libra ne fait pas toutefois partie. Cette dernière a été massivement rejetée par les dirigeants et les banques centrales.

Partager
Article précédentLa SEC poursuit Ripple pour vente illégale de XRP
Article suivantLe gestionnaire SkyBridge lance un fonds Bitcoin
Paul Fabre
Paul est un journaliste spécialisé dans la finance et tout particulièrement concernant la blockchain et les crypto-monnaies. Nouveau dans l'équipe de rédaction, il se chargera principalement de parler des toutes dernières actualités autour du bitcoin mais aussi des altcoins.

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom