Depuis l’explosion des cryptomonnaies, les organisations gouvernementales et les dirigeants du monde entier voient monter des monnaies virtuelles qu’ils ne peuvent contrôler. C’est dans ce cadre-là que de nombreuses autorités ont déjà décidé d’interdire tout simplement les cryptomonnaies au sein de leur pays. C’est le cas notamment pour le Nigeria ou l’Inde. Toutefois, en occident, les autorités auraient donc décidé de taxer les gains en cryptomonnaies. 

Taxer les cryptos-traders 

C’est une annonce qui a provoqué une grande inquiétude auprès des traders partout dans le monde. En effet, le G7, composé de la France, l’Allemagne, l’Italie, le Canada, les États-Unis, le Japon et le Royaume-Uni, aurait donc pour envie de taxer les cryptotraders dans le monde. Selon l’agence de presse anglaise Reuters, le G7 se préparerait donc à la mise en place d’une taxation numérique sur tous les échanges de cryptomonnaies à travers le monde. 

Selon les informations officielles, ce serait une envie profonde de la part du Japon de créer un crypto-impôt afin de taxer tous les échanges. Bien évidemment, l’important pour cette organisation gouvernementale n’est pas d’interdire l’utilisation de ces monnaies virtuelles, mais de les taxer afin d’en garder le contrôle. 

À l’heure actuelle, de nombreux pays ont déjà décidé de créer un impôt sur les monnaies virtuelles. C’est le cas notamment pour l’Espagne ou le Japon. Par ailleurs, de nombreuses sanctions ont aussi été prévu pour tous les traders qui ne déclareraient pas leurs revenus. En effet, dans ces pays, les revenus générés grâce aux cryptomonnaies doivent être inscrits dans la déclaration d’impôts annuelle sous peine de plusieurs milliers d’euros d’amende.

Vous l’aurez compris, au niveau mondial, les choses changent au niveau des cryptomonnaies et il faudra donc rester attentif, car de nombreuses sanctions et réglementations pourraient être mises en place dans les mois et semaines à venir. En effet, les organisations mondiales ont bien compris qu’il ne serait pas possible d’interdire les cryptomonnaies. C’est pour cette raison qu’ils ont décidé d’en contrôler les échanges par le biais d’une taxation importante. 

Les monnaies virtuelles gouvernementales en phase de tests

Si l’envie de réglementer le marché des cryptomonnaies à l’heure actuelle est autant une urgence pour un grand nombre de pays, c’est que dans le secret, de nombreux pays du monde essayent et tentent de créer des monnaies virtuelles étatiques et gouvernementales. En effet, avec la démocratisation des monnaies virtuelles et de leurs systèmes de finance décentralisée, les états du monde entier ont bien compris que le futur de la finance et des paiements allait très certainement se passer en ligne. 

Que cela soit au Japon, en Chine, en Europe ou aux États-Unis, les monnaies virtuelles étatiques sont déjà dans des phases de tests et ont déjà permis à de nombreuses personnes de gagner de l’argent et d’investir. C’était notamment le cas pour le crypto-euro, il y a quelques semaines, qui avait permis à plusieurs investisseurs d’investir plus de 3 millions d’euros. En Chine, le cryptoyuan verra certainement le jour durant l’année 2021 avec une politique complètement remaniée.

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom