Ça y est, après des débats houleux et des incidents majeurs, Joe Biden, le 46 ème président des États-Unis a prêté serment le 20 janvier. Toutefois, qui dit nouveau gouvernement dit aussi nouvelles politiques. C’est dans ce contexte-là que la nouvelle secrétaire au Trésor de Biden s’inquiète au sujet des cryptomonnaies. 

Janet Ellen inquiète par les cryptomonnaies

Dans la suite des événements récents aux États-Unis et avec l’appui de Christine Lagarde, présidente de la Banque Centrale européenne, Janet Ellen, la toute nouvelle secrétaire au Trésor américain a annoncé toute son inquiétude au sujet des cryptomonnaies. En effet, selon elle, la gestion des cryptomonnaies pourrait potentiellement devenir inquiétante dans le futur. Elle aurait par ailleurs rajouté vouloir que des réglementations soient mises en place au sujet des cryptomonnaies.  

Bien évidemment, cette annonce a fait parler d’elle dans la communauté des brokers et des traders. En effet, cette demande vient se rajouter à la demande de Christine Lagarde et des dirigeants du G7 de réglementer le Bitcoin et toutes les autres cryptomonnaies. Toutefois, selon les économistes spécialistes et les observateurs, le marché n’a pas de quoi s’inquiéter de cette annonce. 

Un marché qui continue de croître malgré les inquiétudes 

Comme l’ont rappelé de nombreux élus du gouvernement américain, la question des cryptomonnaies n’est cependant pas la priorité dans un pays où la COVID-19 circule librement. Par ailleurs, les économistes s’engagent en disant et en rappelant que le marché de la cryptomonnaie représenterait de plus en plus de personnes. 

Pour rappel, la majeure inquiétude que porte les dirigeants du monde entier concerne la régulation des crypto en premier lieu, mais concerne surtout l’utilisation de ces monnaies virtuelles par des organisations criminelles. Toutefois, pour l’instant, aucune de ces informations n’a été justifiée. Sur une note plus positive autour du gouvernement de Joe Biden, il est possible de noter la présence de Gary Gensler, ancien banquier chez Goldman Sachs, qui est un fervent défenseur des cryptomonnaies. 

Outre cet aspect et de nombreuses inquiétudes qui portent sur le marché, les cryptomonnaies se portent bien et continuent petit à petit d’irradier tout autour d’elle. En effet, en janvier 2021, ce marché a dépassé pour la première fois la barre symbolique des 1 000 milliards de dollars de capitalisation. Dans un autre prisme, le Bitcoin, bien qu’en face descendante actuellement, surfe toujours sur la crise économique en connaissant des niveaux records. Pour rappel, en décembre et en janvier 2021, cet actif a dépassé plusieurs fois la barre des 40 000 dollars. 

Pour conclure, avec les nombreux confinements qu’on subit les habitants du monde entier, la cryptomonnaie est devenue un moyen de gagner de l’argent rapidement et de s’assurer des fins de mois plus agréables. En effet, dans l’ombre d’une crise économique planante, de plus en plus de personnes s’inscrivent sur des plateformes de trading afin de se lancer sur ce marché qui attire de nos jours plus de 100 millions de personnes à travers le monde. Pour rappel, un rapport récent de l’université d’Oxford estimait que les cryptomonnaies représentaient plus de 1,2 % du PIB mondial en 2020.

Commenter

Commentaire vide !
Entrez votre nom